Somnifères : comment s'en passer ?


Un Français sur trois se plaint de mal dormir, au moins de façon occasionnelle.

 

L'insomnie répond à une définition bien précise car en plus de mal ou de ne pas assez dormir, il faut aussi en avoir un retentissement le jour suivant : une somnolence, des difficultés d'attention, de concentration ou encore une irritabilité. Et que malgré la fatigue, il vous soit impossible de bien dormir les soirs suivants.

 

On distingue plusieurs catégories d'insomnies :

- celles qui sont provoquées par des maladies comme l'asthme, un ulcère ou surtout, le syndrome des jambes sans repos... 

- celles qui sont provoquées par des maladies psychiatriques comme un trouble bipolaire, appelé psychose maniaco-dépressive...

 

Mais beaucoup d'entre nous souffrent d'insomnie sans être malades , le plus souvent, elle commence après un événement important - un deuil, un stress intense - ou en raison d'un travail à horaires décalés. La personne a du mal à s'endormir, elle se réveille plusieurs fois au cours de la nuit ou très tôt le matin. La peur de mal dormir instaure un véritable cercle vicieux, avec de plus en plus d'anxiété au moment du coucher.

 

Aujourd'hui, on a encore trop tendance à chercher le sommeil grâce à des médicaments. C'est ce que dénonce un rapport remis en décembre 2006 au ministre de la Santé. 

http://www.france5.fr/sante/allo-docteurs