Un stress majeur pourrait être impliqué dans l’Alzheimer

Près de 3 patients atteints sur 4 (73 %) ont vécu un stress majeur dans les trois ans précédant le diagnostic de la maladie. C’est l’un des résultats marquants d’une étude que le médecin argentin, le Dr. Edgardo Reich, vient de présenter au 22e congrès de la European Neurological Society (ENS) à Prague :

« Le stress, d’après nos résultats, est probablement un facteur déclencheur des symptômes initiaux de démence. Bien que j’exclue le stress comme cause unique de démence, les travaux de recherche consolident l’idée que le stress peut provoquer un processus dégénératif cérébral et précipiter des troubles neuro-endocriniens et immunitaires. » 

Le chercheur souligne ainsi l’évidence qu’il serait bon de prêter davantage attention à la vie émotionnelle « y compris et en particulier chez les sujets âgés ».


Extraît de l'article paru sur www.lequotidiendumedecin.fr