L'hypnose pour humaniser les soins

 

Selon le Dr Paul-Henri Mambourg, psychiatre et président de l'Institut Milton Erickson, à Liège la médecine, certes efficace, est souvent considérée comme trop technique, froide, pratiquant des actes à la chaîne au détriment de l'écoute du patient. "La technique médicale est très performante mais elle déshumanise la relation", assure David Ogez, psycho-oncologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc, à Bruxelles.

L'hypnose, de plus en plus utilisée en milieu hospitalier, rééquilibre les aspects médical et humain, puisqu'elle demande au patient d'utiliser ses propres ressources, à travers une présence attentive et bienveillante de la par du praticien. Et aujourd'hui, de plus en plus de soignants s'adaptent à ce besoin d'humaniser les soins.

L'hypnose modifie les relations et abolit les distances entre le patient et les soignants.

Par exemple, l'introduction de l'hypnose au bloc oblige à travailler autrement. "L'hypnose modifie les relations et abolit les distances entre le patient et les soignants. Ainsi, les membres de l'équipe du bloc (anesthésistes, chirurgiens, infirmiers...) sont sur un pied d'égalité et c'est le patient qui est au centre", indique le Pr Fabienne Roelants, médecin anesthésiste.

A partir de l'article paru sur Levif.be-L'Express, le 12/04/2015