Burn-out maternel

 

"L'image totalement idéalisée de la maternité véhiculée par la société joue un rôle important dans l'apparition du burn-out maternel. À force d'entendre dire qu'une mère est "forcément" heureuse, épanouie et comblée, beaucoup de futures mamans ne s'attendent pas du tout à connaître un tel niveau de stress et de fatigue après la naissance de leur enfant…"

 

Les symptômes : la sensation d'être toujours fatiguée et débordée, le stress envahit de plus en plus la maman qui se sent "vidée", de moins en moins motivée, moins d'émotions positives, la perte de confiance en soi, l'irritabilité, l'insomnie, l'apparition de troubles alimentaires...

 

Le burn-out maternel progresse généralement de manière lente et insidieuse. Il ne doit pas être confondu avec le célèbre baby-blues, qui débute habituellement vers le 3e jour après l'accouchement et disparaît de lui-même au bout de quelques jours.

Pour lire la totalité de l'article cliquer sur l'image.