Comment la pensée positive peut aider à apaiser ses idées noires

Photo : G.RIPOCHE®
Photo : G.RIPOCHE®

Apprendre à percevoir différemment les situations grâce à de différentes approches telles que la sophrologie ou la méditation...

 

La psychothérapie repose sur l’écoute du patient, la bienveillance et l’absence de jugement du thérapeute. Le thérapeute apprendra notamment au patient à «penser positif». «Il est d’ailleurs plus juste de parler de “psychologie positive” car il s’agit d’une attitude globale», explique Antoine Pelissolo. Elle repose sur plusieurs ingrédients: favoriser et profiter au mieux des émotions positives (joies, intérêts, plaisirs, etc.), essayer de repérer et de prendre de la distance avec ses pensées négatives et se remettre dans l’action, se remémorer les souvenirs positifs, faire la distinction entre les pensées et les faits réels pour relativiser les idées sombres et, enfin, apprendre à accepter une situation pour passer à autre chose et éviter les ruminations d’idées négatives. La méditation de pleine conscience ou la sophrologie, quand elle est bien suivie, apporte également un bénéfice contre la dépression «en particulier pour prévenir les rechutes», précise Antoine Pelissolo.

 

Toutes ces approches ne sauraient être recommandées sans une meilleure hygiène de vie. «La pratique sportive, un sommeil régulier et suffisant et une alimentation équilibrée contribuent à guérison et à la prévention des rechutes», rappelle Antoine Pelissolo.

 

L'extrait de l'article publié dans Le Figaro, le 29/07/2018