Apprendre l'autohypnose Rennes

Image : Femme Actuelle
Image : Femme Actuelle

 

Le pouvoir de l'esprit

 

Je préviens les douleurs aiguës avec l’autohypnose 

En parlant à son inconscient, on modifie les schémas mentaux qui construisent la douleur physique. Le Dr Patrice Cudicio, hypnothérapeute, propose un exercice afin de se préparer à la douleur que l’on peut ressentir par exemple chez le dentiste. « On ferme les yeux et on fixe très fort un point au milieu du front pendant trois secondes. On imagine ensuite que l’on descend un escalier de dix marches. On sort alors dehors, où il a fortement neigé. On plonge sa main qui devient glacée et s’engourdit, puis on la pose à l’endroit où l’on va avoir mal. Il devient très froid et s’engourdit à son tour. On termine la séance en imaginant que l’on remonte les marches et en s’étirant doucement. » L’exercice est à répéter à la maison au préalable, afin de s’y habituer.

 

Je repousse le stress grâce à la sophrologie

Il empoisonne l’existence, favorise les maladies au long cours et a des conséquences néfastes sur le cœur. Répétez aussi souvent que possible cet exercice de sophrologie, conseillé par la spécialiste Clémence Peix-Lavallée. « On cherche à mettre son cœur en paix, explique-t-elle. Assis ou allongé, on porte son attention sur la perception de trois respirations au bord des narines. Est-ce chaud ou froid ? Puis on déplace l’attention en posant sa main sur la poitrine et on accueille le mouvement de trois nouvelles respirations. On répète l’exercice en descendant sur le nombril. Enfin, on visualise son cœur en train de respirer, de se dilater et se reposer. On termine en activant la capacité de sérénité et d’harmonie intérieure. »

 

J’efface la déprime par la pensée positive

La science accorde des bienfaits à la psychologie positive. Elle aiderait notamment à prévenir les états dépressifs et à guérir les déprimes. La chercheuse Rébecca Shankland propose de réaliser un journal de gratitude, en notant chaque soir trois choses qui nous ont fait du bien. « Cela permet de réduire le biais de négativité naturellement présent dans l’être humain », explique-t-elle. Dès les premiers jours, on voit la vie avec une nouvelle paire de lunettes. « Des recherches ont montré qu’une pratique quotidienne pendant deux semaines augmentait la vitalité et réduisait l’anxiété, mais aussi les petits soucis de santé comme les maux de tête ou les troubles du sommeil. »

 

Je stimule les défenses immunitaires à grand renfort d’éclats de rire

Les scientifiques qui ont travaillé la question ont découvert que le rire avait des effets à long terme bien plus importants qu’on aurait pu l’imaginer, comme l’expliquent les chercheurs américains de la Mayo Clinic : « Le rire augmente le volume d’air riche en oxygène que vous ingérez, stimule votre cœur, vos poumons, et vos muscles, et augmente les endorphines qui sont relâchées par le cerveau. » Il favorise aussi le travail des anticorps, stimulant donc les défenses immunitaires.

 

Femme Actuelle Le Mag - 21/06/2019